Mardi 29 août a eu lieu la deuxième réunion de négociation sur le temps de travail et la rémunération.

Cette réunion a été l’occasion pour les organisations syndicales de présenter leurs revendications suite aux propositions initiales de la direction de remettre en cause tous les accords.

Nous devons souligner que cette réunion s’est déroulée dans le calme et de façon constructive, ce qui normalement est assez rare dans ce genre de réunion.

La CGT a défendu ses propositions que vous avez pu voir à l’affichage.

Sur les horaires de travail, la direction a maintenu sa volonté de ne pas travailler le vendredi après midi, ce qui nous a permis de faire une autre proposition qui doit être validé prochainement.

La CFE-CGC est d’accord avec ces horaires.

Du lundi au jeudi : 7h45-12h00 et 13h00-16h45

Le vendredi : 7h45-12h15.

 

En parallèle nous demandons le maintien de la cantine sous forme d’au moins un plateau repas car avec 10 ou 15 minutes de pause en moins il sera difficile d’aller manger en extérieur ou chez soi.

La CGT fera une proposition pour la gestion de ce service à la prochaine réunion…

 

Les horaires en 2x8 resteraient les mêmes, maintien des 9,5 jours de RTT, maintien de la pause café du matin et de l’après midi, du CET avec 14 jours maximum de monétisation. Les heures supplémentaires passent à 220 heures en cas de décompte de la durée du travail sur la semaine.

La direction veut inscrire dans l’accord la possibilité de faire de la modulation mais comprend que c’est difficile à mettre en place.

La CGT l’a déjà dit, dans notre secteur d’activité c’est une usine à gaz en tant que gestion, car le plan de charge est rarement linéaire sur une année et comme c’est programmable sur12 mois, c’est difficile à gérer !

La direction doit nous répondre sur le maintien des congés pour évènements familiaux (mariage, décès, naissance, etc.) car elle avait oublié ce point.

 

Sur la rémunération nous n’avons pas eu le temps d’en parler vraiment vu l’heure et l’indisponibilité du Président de Kership. Une autre réunion est programmée le 11 septembre.

La direction nous a remis une fiche d’explication assez incompréhensible, mais qui en clair veut dire qu’elle intègre presque toutes les primes dans le tarif horaire ou les diminuent.

 

La CGT n’est pas d’accord avec cela.

La négociation doit permettre aux salariés de gagner des avancées salariales et non pas l’inverse sinon il ne pourra pas y avoir d’accord !

 

Notre syndicat vous tiendra informé des avancées, mais nous vous invitons à vous exprimer sur chaque point auprès des délégués CGT.