Le 27 avril les organisations syndicales et la direction ont signé un accord sur l’égalité femme/homme et sur la qualité de vie au travail.

Cet accord stipule dans ses grandes lignes l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes en matière d’accès à l’emploi, les conditions d’emploi, la carrière professionnelle et la rémunération. Il stipule également la mixité des emplois dans les recrutements et l’égalité d’accès dans la formation professionnelle.

Dans le cadre de l’articulation entre la vie professionnelle et la vie familiale les salariés qui le souhaitent pourront avoir un temps partiel maximum de 90% sur 4 jours et pour la rentrée des classes à 2h00 payées jusqu’à la classe de sixième de l’enfant.

Une charte pour le droit à la déconnexion doit être établie avant la fin de l’année avec un avis du comité d’entreprise.

Sur la qualité de vie au travail aucune discrimination ne sera tolérée  sur l’accès à l’emploi, à la promotion, la politique salariale, etc.

Des réunions d’équipes auront lieu chaque semaine afin de permettre aux salariés de s’exprimer sur l’activité de l’entreprise.

Vous remarquerez que depuis la signature de cet accord aucune réunion n’a été effectuée ce qui implique que la direction n’applique pas l’accord !

Si cela perdure la CGT dénoncera cet accord quelle a signé !

Nous ne reviendrons pas sur le simulacre des négociations salariales à la mode Piriou qui va baisser le pouvoir d’achat des 2/3 de l’effectif de Kership Lorient.

La direction n’a même pas daigné mettre en place une prime pour le soudage Armox type A et C (1€/H chez Navtis). Les salariés peuvent donc s’intoxiquer gratuitement pour la productivité  de l’entreprise.

Concernant le travail à DCNS et la restauration. Terminée la prise en charge du repas comme c’était le cas par STX ! Maintenant chacun paie sa part, mais avec une participation de l’employeur de 3,20€.

Nous vous rappelons que des négociations auront lieu sur la Mutuelle et la Prévoyance à la rentrée avec la mise en place de la mutuelle du groupe Piriou par le cabinet Verlingue qui est un courtier et la gestion par Génération. Il nous faut négocier le contenu…

La direction souhaite également remettre à plat les accords d’entreprise existants.

Eh oui la période d’observation est terminée et ce n’est surement pas pour négocier à la hausse.

On parie !!

Elle veut supprimer les primes en les intégrants dans le tarif horaire comme chez Piriou, comme ça vous n’aurez plus rien, juste un tarif horaire ! Les intérimaires et les nouveaux embauchés seront perdants également, mais pas les actionnaires.

Il faudra peut être fourbir les « armes » à la rentrée si la direction veut aller trop loin. Vous pensez bien que l’on ne va pas accepter des reculs sociaux sans broncher.

A tout cela vous rajouter la réforme du Code du travail façon Macron et vous avez une situation explosive !

Pour finir, nous vous informons que les élections professionnelles pour la Délégation Unique du Personnel auront lieu le 20 octobre mais cela se prépare 2 mois avant. Le syndicat CGT a besoin de renforts suite aux licenciements d’une partie des délégués pendant le PSE.

Si vous voulez un syndicat CGT fort pour négocier il faut le renforcer, en se syndiquant à la CGT, seul syndicat capable de créer le rapport de force qui peut faire aboutir vos revendications !